FacebookTwitter

Le voleur de brosses à dents

Par , le 5 Nov 2015 dans handicap, Humeur, litterature | 0 Commentaire

Très beau récit d’une maman qui tient sa famille à bout de bras. Eglantine Emeyé nous raconte son quotidien avec Samy, son fils polyhandicapé. J’avais un peu peur en lisant ce livre de ressentir de la pitié, de sortir mes mouchoirs. Et bien non, pas du tout ! Et c’est là, la force du bouquin. On accompagne cette maman dans son combat. On se révolte contre l’absurdité du monde administratif et parfois médical dans lequel nous vivons. Mais c’est surtout une histoire d’amour. Un amour inconditionnel d’une mère pour ses deux fils. Chaque maman se retrouve un peu en Eglantine. Ce livre nous dévoile un quotidien que nous avons, enfin pour ma part, que j’ai la chance de ne pas connaître. On prend conscience que l’on a tous des ressources insoupçonnés qui nous ferait soulever des montagnes pour notre progéniture. Ce combat doit devenir le...

Les gens heureux lisent et boivent du café

Par , le 4 Sep 2015 dans litterature | 0 Commentaire

Bon, je dois vous avouer que je ne suis pas à jour coté « rentrée littéraire »… Ce n’est pas le dernier roman D’Agnès Martin-Lugand que je viens de terminer, mais son premier. « Les gens heureux lisent et boivent du café » est une très belle histoire de résilience. On peut arriver à vivre, avec l’aide du temps et de la vie, après de terribles drames. Diane a réussi à surmonter la mort de sa fille et de son mari. On la suit, on l’accompagne, on survit avec elle. Toutes les émotions sont décrites avec exactitude. « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. » Agnès Martin-Lugand est psychologue. Elle a publié ce premier roman en auto-édition en...